Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

Colombie

 

L'Alto de las Piedras "Le haut des pierres", situé dans la zone rurale de Las Delicias, à une dizaine de kilomètres au nord de l Alto de los Idolos, est un centre de cérémonie sur une petite colline qui se prête au terrassement et aux remplissages artificiels distribués sous forme de croissant. Il fait partie du Parc archéologique de San Augustin et a été déclaré site du patrimoine mondial par l'UNESCO.
Il était à l'origine connu sous le nom de Gallineros, du nom de la quebrada voisine. Il a été utilisé comme site d'habitation de la période formative ( 1.000 avant J.-C. - 1 ap JC.) et comme site funéraire monumental pendant la période classique régionale (1.ap JC. - 900 après J.-C.). Les constructions funéraires se composent de statues, de couloirs et de tombes décorées.

Il a été étudié par l'ethnologue allemand Konrad Preuss en 1914, et contenait au moins onze statues réparties autour de quatre monticules funéraires, gravement détériorées par les pilleurs de sites archéologiques (guaqueros). Les monticules sont disposés de façon périphérique et laissent un espace plus ou moins plat au centre, vers lequel regardaient les sculptures qui gardaient l'entrée des tombes, des couloirs et des sanctuaires funéraires.

C'était un centre d'importance similaire aux deux plus grands sites funéraires de Mesita et Alto de los Ídolos. Il y avait une concentration démographique autour de lui.

La sculpture principale de ce monticule, semblable à celle de l' Alto de Lavapatas, dans les Mesitas San Agustín, représente un personnage humain avec des dents d'animal. Sur son corps repose la figure d'un autre être avec des attributs humains et animaux, qui vient avec une coiffure sur la tête et le dos. Le dos montre le corps et le visage d'un animal aux traits reptiliens. Les dalles de cette tombe étaient décorées de motifs géométriques peints en noir sur fond rouge. Malgré les dégâts causés par les pillards à la structure funéraire, les archéologues ont pu trouver dans la fosse deux marches creusées dans le sol et des offrandes composées de fragments de haches de pierre et de morceaux de poterie". Texte et diagrammes : affiches du site."

 

Konrad Preuss a décrit les circonstances de sa reconnaissance :

"La figure masculine avec une deuxième tête sur le dessus, marquée de la lettre A, est particulièrement frappante, tant par sa taille que par le fait qu'elle est parfaitement isolée à l'extrémité nord de la colline. Je l'ai trouvée sur un monticule de terre de trois pieds de haut, tombée au sol, couchée sur le côté et orientée vers le sud. Il est probable qu'à l'origine, quand elle était debout, elle regardait dans la même direction parce qu'elle est étroite, épaisse et relativement difficile à déplacer. Il était impossible de la soulever. Le monticule où se trouvait cette figure était entouré d'une clôture de petites dalles à une distance de 5 à 8 mètres : il y en avait 10 à l'est, 10 au sud, et en un point il y avait deux rangées ; à l'ouest il n'y en avait que quatre, avec deux espaces vides aux extrémités, et au nord sept, ce qui montrait aussi des solutions de continuité".

 

 

Source : Cocomagnanville a été créé en hommage à Pierre Kerhervé, mon grand-père coco qui m'a permis de devenir l'adulte que je suis.

 

Monticule 3 "La sculpture de ce kiosque  a une gaine épaisse à la manière d'une jupe, un diadème, un collier à plusieurs couches avec pendentif et bracelets.

Les archéologues ont trouvé le tombeau principal derrière le belvédère. À l'intérieur, certaines dalles ont encore de grands cercles peints en jaune et noir sur fond rouge. Le décor est similaire à celui d'une des tombes de Alto de los Ídolos et, selon l'anthropologue César Velandia, représente le plumage du roi Gallinazo.

La face intérieure des pierres qui composent le plafond est peinte en rouge foncé. Dans l'une des dalles, il y a aussi une bordure de cercles qui forme une bande jaune. En dessous, au nord du tombeau, était gravée l'image d'un animal, apparemment un singe, avec la tête baissée et des traits masculins". Texte et diagrammes : affiches du site.

Véronique Kerdranvat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés