Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

Les Lapons

Partout, en Finlande, en Suède et en Norvège, on trouve dans beaucoup d'endroits de très visibles restes de murailles en forme de cercles; des amas de pierres rondes en forme de cratère. Mais des images d'idoles ont disparu, détruites par les missionnaires et les Lapons eux-mêmes. Seulement, quelques-unes, édifiées par la nature, ou qui sont très grosses, subsistent encore et se dressent comme témoins du temps de l'idolâtrie. Certaines pierres ou rocs possédaient la puissance, de favoriser la pêche et la chasse, et appartiennent à la plus ancienne croyance des Lapons. Pierres et roches de cette sorte sont appelés sanctuaires (sieide). Il y avait aussi des collines saintes qui étaient honorées. Le nom norvégien de ces sanctuaires est landgott. Les sanctuaires que l'on connaît en Norvège sont des pierres qui, par leur forme et leur situation, attirent l'attention des voyageurs.

A suivre La culture sami

Les samis ont une croyance portée sur la nature et l’existence de différentes forces surnaturelles.  La sacralisation des animaux fait partie intégrante de leur religion. Ainsi le chamanisme et les croyances de forces surnaturelles ont créé de véritables légendes locales, notamment la légende des aurores boréales, appelés « feux de Renard ».

Les aurores boréales, d’après la culture sami, proviendrait de l’apparition d’un immense renard frôlant avec sa queue la crête des monts, provoquant de véritables étincelles dans les cieux.( source Horse and go)

A l’instar d’autres populations autochtones du nord de l’Europe, les Sâmes ont sans doute été, depuis des millénaires, les premiers occupants de la Laponie, une terre appartenant à la calotte nordique, et sont aujourd’hui un peu plus de 70 000 individus -disséminés entre la Finlande, la Norvège, la Russie et la Suède. Colonisés dès le 16e siècle puis christianisés aux 17e et 18e siècles, de manière systématique et parfois dure, les Sâmes ont été largement assimilés mais n’ont pas cessé de revendiquer leur originalité culturelle. Ils se mobilisent encore avec ardeur pour défendre leur identité et leurs droits. Christian Mériot, ethnologue et anthropologue, a consacré plus de 40 ans à des recherches sur ce peuple. Entretien avec l’auteur de Traditions et modernité chez les Sâmes (édition l’Harmattan). source cf Rfi

Véronique Kerdranvat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés