Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

Le cerf chez les Anciens

 

 

En Bretagne, Saint Herbot, Saint Edern et Saint Théleau étaient souvent représentés,  assis, sur un cerf. On disait même qu’ils chevauchaient toute la nuit sur le dos de leur cerf "volant"  pour délimiter les frontières du pays qu'ils devaient christianiser. Je me rappelais, pour l‘avoir étudié, que cerf-volant se disait « sarpant nij » en breton. Le cerf avait-il alors un lien avec les reptiliens venus de l’espace ? Pline l’Ancien, naturaliste du Ier siècle après J.C, écrivait dans Histoire Naturelle : C’est par le souffle de ses naseaux que le cerf contraindra le serpent à sortir de son trou. Il « appuie ses naseaux à l’orifice [du repaire] et souffle avec force » ; bientôt « son haleine » oblige le reptile à sortir ; il le broie sous ses pieds et avec ses dents ; « le sol est bientôt jonché de débris pantelants et palpitants». Pouvait-on affirmer que Pline souhaitait transmettre ici un message important à l’humanité symbolisé par les deux animaux ?

Iles de Téviec et Hoedic en  Bretagne

 

 

 

En Bretagne, dans le Morbihan, au large de Carnac, planait un autre mystère autour de

 

plusieurs nécropoles, datées du mésolithique, découvertes sur les Iles Hoëdic et Téviec

 

Les tombes, les plus anciennes, remontaient à 9 000 ans et à cette époque les îles étaient

 

rattachées au continent.

 

 

 

En effet, le niveau de de la mer se trouvait dix mètres plus bas qu’aujourd’hui.

Au total, neuf sépultures furent découvertes à Hoëdic, enfouies sous la dune, dans un espace de 200 m². Treize squelettes furent exhumés. Les cadavres avaient les jambes fortement repliées vers leur corps qui était ligoté, saupoudré d'or, et paré de colliers de coquillages. Des ramures de cerf entouraient certains squelettes ensevelis sous un amas de coquillages, puis de pierres. La datation au Carbone 14 prouvait que leur présence remontait à 6700 av. J.C. Le cerf, Kernunnos représentait le Dieu des morts et de la renaissance.

 

                    De plus, le cerf occupait une place importante dans la mythologie nordique. Dans l’Edda, un des plus anciens manuscrits islandais, l’animal était mis en scène avec le Dieu Odin et l’Arbre du monde. Il fallait décoder dans le Gylaginning, (première partie de l’Edda) que cette ramure, qui correspondait à la constellation du Verseau, deviendrait l’arme unique du saturnien Freyr, lors de son combat final contre Beli ; Freyr était le Dieu de la mythologie nordique associé à la fertilité et Beli, Belenos, le Dieu de la Lumière. Ainsi, Freyr était sans aucun doute associé à celui qui avait engendré et créé la nouvelle race d’homme et l’avait mise sous son joug. L’Esprit des ancêtres lumineux reviendrait au commencement de l’ère du Verseau ! Et justement l’humanité quittait l’ère du Poisson pour entrer dans l’ère du Verseau.

Non seulement le rôle spirituel et mystique du cerf se répandait dans toute l’Eurasie, mais il était aussi vénéré au Mexique par le peuple indien des Huichol. Son équivalent, le daim se manifestait dans la culture amérindienne à travers leurs danses et leur cosmogonie. Le cerf assurait le rôle de protecteur des morts pour les Hopis et pour les Apaches et les Sioux, il était le messager des Esprits qui apporte la foudre divine. Pour les Aïnous, le peuple de race blanche du Japon, il était le messager du Dieu du Tonnerre et dans la Chine ancienne et au Cambodge, il apportait la sécheresse et brûlait les récoltes. Il était évident qu’il était craint comme une menace destructrice provenant du ciel.

Mon guide me ramena sur la piste des cerfs et me fit comprendre que je devais regarder le ciel. Il existait peut-être une constellation de ce nom qui m’aiderait à comprendre la signification de ce rituel. Eureka ! Les anciens reconnaissaient la ramure étoilée du Grand Cerf dans la constellation du Verseau. La constellation de Pégase formait le corps de l’animal et sa queue représentait Andromède.

Textes extraits du livre  les enseignements secrets v kerdranvat

Véronique Kerdranvat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés