Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

La culture Yarmukian

 

 

La culture yarmoukienne était une culture néolithique. C'était la première culture de la préhistoire israélienne et l'une des plus anciennes du Levant à utiliser la poterie. Le Yarmukian tire son nom de la rivière Yarmouk qui coule près du site de Sha’ar Ha Golan. Le site, daté de 6400–6000 av. J.-C. est situé dans la vallée centrale du Jourdain. Sa taille est d'environ 20 hectares, ce qui en fait l'une des plus grandes colonies du monde à cette époque. Bien que d’autres sites yarmoukiens aient été identifiés depuis, Sha'ar HaGolan est le plus vaste, ce qui indique probablement son rôle en tant que centre yarmoukien.


 

Les fouilles ( 1996-2004) révélèrent de grandes maisons à cour intérieure , d'une superficie comprise entre 250 et 700 m². La maison de la cour fait sa première apparition à Sha'ar HaGolan, conférant au site une signification particulière dans l'histoire de l'architecture. C'est un concept architectural que l'on retrouve encore dans les sociétés méditerranéennes traditionnelles. La construction monumentale à cette échelle est inconnue ailleurs pendant cette période. Les maisons se composent d'une cour centrale entourée de plusieurs petites pièces.

Les maisons ont été séparées par des rues, ce qui constitue une preuve de planification communautaire avancée. La fouille a permis de découvrir une rue centrale d'environ 3 m de large, pavée de cailloux dans la boue, et une ruelle étroite et sinueuse de 1 m de large. Ce sont les premières rues découvertes en Israël et parmi les premières rues construites par l'homme. Un puits de 4,15 m creusé dans la nappe phréatique locale indique une connaissance de l’hydraulique. Parmi les objets exotiques découverts lors des fouilles figurent des coquillages de la Méditerranée, des vases en pierre polie en albâtre (ou marbre) et des pales en obsidienne de Turquie. La présence de points d'obsidienne pour les échanges commerciaux s'étendant sur 700 km


 

Figurine de la culture Yarmukian

Selon un archéologue de l'Université hébraïque de Jéru-salem, un village récemment découvert dans la vallée du Jourdain met en lumière le passage historique de la re-cherche de nourriture à l'agriculture. Ils ont révélé un village préhistorique datant d'environ 12 000 ans.

Le site est situé à Nahal (wadi) Ein-Gev, au milieu du ruisseau pérenne qui se jette à l’ouest vers la mer de Galilée.

Une série de fouilles sur le site a révélé une abondance de découvertes, notamment des restes de sépulture, des outils en silex, des manifestations artistiques, un as-semblage faunique, des outils en pierre broyée et en os. La zone de fouille a révélé une vaste habitation avec des dépôts culturels profonds (2,5 à 3 mètres de profon-deur) et le site devrait couvrir environ 1 200 m2.

Étonnamment,le village se distingue nettement des autres de son époque en Israël. Les résultats renferment des caractéristiques culturelles typiques de l’âge de la pierre (paléolithique) et du nouvel âge de la pierre (néolithique).(source megalitic portal, traduit par V Kerdranvat)

Ces figurines avec une tête allongée et des yeux en amande sont-elles des Déesses-mères comme le suggèrent les archéologues ou sont-elles la représentation d'une race qui aurait vécu sur Terre il y a des milliers d'années ? vk ( Tome 2 Les enseignements secrets)

 

 

Véronique Kerdranvat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés