Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

Ile de Man

L'Ile de Man est située entre l'Irlande et l'Ecosse

Selon la légende, l'île de Man a été créée par le géant Benandonner.
Deux géants ennemis vivaient de chaque côté de la mer, l'un en Écosse, appelé Benandonner, et l'autre en Irlande, nommé Finn Mac Cumaill ou Finn Mac Cool.

 

Ces deux géants étaient en conflit pour conquérir la même femme et une

 

nuit, le géant écossais captura la femme pour l’emmener très loin. Cela

 

rendit furieux Finn MacCool.

 

Il ramassa alors une poignée de terre et de boue provenant de l’Irlande du

 

Nord et la jeta sur son ennemi. Mais comme il faisait nuit et sombre, il

 

rata sa cible et son jet atterrit à mi chemin entre l’Irlande et l’Ecosse,

 

en plein dans la Mer d’Irlande. On raconte que l’endroit ou la boue a été

 

pris par le géant s’est remplit d’eau, créant ainsi le lac Lough Neagh. Le

 

morceau de terre lui, créa l’Ile de Man.



 

Une croix du XIIe siècle se trouvant à Kirk Michael porte une inscription en runique dont l'un des termes se lit Mon (prononcé Maon) Des recherches récentes tendraient à démontrer qu'avant 8500 av. J.-C., Man était reliée à la Cumbria au moyen d'une band

Getti image

 

<< extrait des enseignements secrets :

Il y a 20 000 ans, le niveau de la mer était de 120 mètres plus bas. Ainsi, les terres émergées reliaient la Scandinavie, la Grande-Bretagne, l'Irlande, la Bretagne en un seul continent. La Manche n'était qu'un fleuve.

Allons-nous, enfin, détenir les preuves qu'une civilisation occultée avait occupé le Nord de l'Europe ? Ou continuera-t-on, malgré les évidences, à nous cacher notre propre passé ?

Mon intuition me dirigea vers l' Île de Man, ce petit bout de Terre situé entre l'Irlande et le Pays de Galles. J'avais entendu, il y a quelques années, des témoignages d'OVNI dans la région et je soupçonnais cette île d'être le sommet d'une ancienne montagne émergée, d'où s'élançait un puissant vortex. Si mon guide m'en parlait c'est qu'il y avait, certainement, un lien avec la Bretagne et mon peuple Bigouden !

En effet, d'après la thèse du professeur Pierre Youinou, immunologue, les Bigoudens étaient plus proches des habitants de l'Île de Man, du pays de Galles que des autres Finistériens. Les Bigoudens, qui, durant des siècles, ne s'étaient pas mélangés aux autres, étaient, parfois, traités comme des parias. Ils avaient, ainsi, gardé les gênes de leurs ancêtres venus du Nord. D'après les recherches du professeur Youinou, mes ancêtres Bigoudens ne venaient pas de Mongolie ou d'Asie, comme beaucoup le supposaient. Ils existaient vraiment en tant que population à part et étaient génétiquement originaux par rapport aux autres Finistériens !

Etaient-ils les héritiers du peuple hyperboréen ?

Si le professeur Youinou les comparait aux habitants de l' Île de Man, c'est qu'il devait y rester des vestiges communs sur l'île. En effet, je pu vérifier qu'elle abritait un cercle de pierres de 18 mètres de diamètre, daté du Néolithique et appelé le cercle de Mull. Il fut mis à jour en 1911 et complètement dégagé soixante ans plus tard. Non seulement, les Hyperboréens nous avaient laissé en héritage des vestiges astronomiques en pierre mais aussi, une écriture géométrique, retrouvée dans d'autres civilisations du Néolithique.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés