Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

Le mystère  des crânes allongés et des actes de trépanations au Néolithique

Egypte crâne allongé

Tête de princesse en quartzite brun-rouge. Musée de Berlin, n° d’inventaire 21.233 (d’après Arnold, 1996,)
 

Crâne allongé du néolithique que j ai découvert dans un musée à Buzau en Roumanie

 

 

 

Crânes allongés découvert dans le village de Zailloukovo (Karardino-Balkarie, Russie). 

 

Le crâne allongé a dû appartenir à une jeune fille âgée de 16 à 17 ans. Il est bien conservé, même toutes les dents sont à leurs places », évoque le dirigeant de la Société russe de géographie de Karardino-Balkarie, Victor Kotlyarov.

Selon lui, les archéologues ont découvert un autre crâne dont l’origine reste encore à établir. Les restes, retrouvés sur un champ funéraire sarmate, sont datés du IIIe ou du IVe siècle, précise le spécialiste cité par les médias russes. Il y a quelques années, des crânes semblables ont été trouvés dans un autre village de la région.

 

 

 

 

PEROU Presqu'île de Paracas

"Découverts principalement sur des sites archéologiques au Pérou datant de plus -10.000 ans avant j.c., beaucoup de crânes dolichocéphales n'ont pas la suture sagittale habituelle des crânes actuels. Cette constatation laisse penser qu'ils n'ont pas été allongés artificiellement. Alors d'où venaient ces hommes qui mesuraient souvent plus de 2 mètres ?
En Amérique du sud, on expose ces crânes. A Malte, on les a retirés des vitrines du musée de La Valette sous la pression des religieux. En Egypte, on en aurait retrouvé également, mais, on n'en parle pas.

source Hiddenincatours

 

2014 des recherches ADN en cours ''L'ADN mitochondrial présenterai des mutations inconnues sur n'importe quel homme, primate ou animaux connus à ce jour. 

Mais quelques fragments, séquencés de cet échantillon indiqueraient que si ces mutations persistent, nous avons à faire à une nouvelle créature humanoïde, très éloignée de l'Homo sapiens, les Néandertaliens et les Denisovans '' ;

info ou intox ? A suivre
 

 

 

 

 

 

 

Le crâne allongé  d’une adolescente, découvert en Alsace près de la commune d’Obernai.Hormis ce crâne, les archéologues ont également exhumé un miroir en argent, similaire à ceux qui étaient d’usage à cette époque dans le Caucase, et un peigne triangulaire en bois de cerf à motifs géométiques.

Ici je fais le lien bien évidemment avec le site de Téviec  où les squelettes étaient entourés de ramures de cerf voir chapitre Téviec Les enseignements secrets

Il est important de remarquer qu il existe  un mur énigmatique en Alsace qu on appelle le mur paîen qui a peut-être été construit par un peuple de géants...a suivre dans le tome 2

 

 

 

Afghanistan, site d'Aq Köprük,

Et ce crâne sculpté avait un lien avec les mystérieux crânes allongés ? vk
 

 

 

Préhistoire

 

 

 

La plus ancienne figuration humaine trouvée en Afghanistan, site d'Aq Köprük, v. 20 000 avant le présent.
La plus ancienne figuration humaine trouvée en Afghanistan, site d'Aq Köprük, v. 20 000 avant le présent.

Des centaines d'outils de pierre disséminés dans de nombreux sites, des outils de quartz du Paléolithique inférieur ( haches , hachoirs et grattoirs ) âgés de plus de 100.000 ans, attestent de la présence de l'activité humaine organisée à une date très précoce en Afghanistan.

Le site de Kara Kamar, dans la région de Balkh, relève du Paléolitique supérieur, avec quelques datations, par le carbone 14, autour de 32 000 ans avant le présent, mais il est difficile de dire s'il s'agit d'une culture « aurignacienne ». Ces populations semblent avoir vécu de la chasse du cheval et du mouton. Environ 20 000 outils de silex datant de cette même période ont été découverts à 50 kilomètres de Kara Kamar, sur les sites d'Aq Kopruk.

Sur l'un de ces sites, dans des abris sous roche de ces vallées du sud de l'Hindou Kouch des restes de moutons et de chèvres associés à de l'outillage lithique et osseux ont été datés d'environ 14000 ans avant notre ère. Ce qui indique la présence de communautés de chasseurs avant que n'apparaissent, toujours sur ces sites d'Aq Kopruk, des populations néolithiques sans céramique aux VIIIe et VIIe millénaires

.

http://www.wikiwand.com/fr/Histoire_de_l%27Afghanistan

 

Afghanistan -20 000 tête sculptée trouvée sur le site de Aq Kupruk

La trépanation était aussi connue des peuples asiatiques du Mésolithique. A Urumqi, au nord de la Chine, une découverte de 68 crânes perforés d’un trou sur l’os occipital intriguèrent les archéologues dont les avis furent divisés. S’agissait-il comme certains l’expliquaient du "troisième œil" qui permettait l’accès au Monde parallèle ?

 

 

Mais comment expliquer que de l’autre côté de l’Atlantique, au Pérou le peuple Paracas pratiquait, aussi, la trépanation ? En effet, 480 cadavres momifiés furent retrouvés dans une caverne. Comme ceux retrouvés dans l’Altaï, ils avaient des cheveux roux le crâne allongé et étaient étrangement recouverts de tissus brodés. Les motifs représentaient des chamans ce qui me donnait une preuve supplémentaire de la présence et l’importance de ces Maîtres spirituels.

 

Comment pouvait-on expliquer les momies aux cheveux blonds, découvertes dans le désert de Takla Makan, situé à l’ouest de la Mongolie et au nord du Tibet ? L'environnement aride avait préservé les restes d'un mystérieux peuple aux cheveux blonds et aux yeux bleus, portant des habits, des bottes, des bas et des chapeaux colorés. Un tissu à motifs Tartans retrouvé sur une momie, prouvait un indéniable rattachement au peuple Indo-européen Celte.

Des tests génétiques sur des restes humains anciens du bassin du Tarim, confirmèrent que ces populations avaient bien une composante importante ouest-Eurasienne en leur sein.

Les Chinois qui n'apprécièrent guère cette découverte, s'efforcèrent de la passer sous silence pendant quelques années. Je ne fus pas surprise de m'apercevoir que de nombreuses zones militaires étaient interdites dans la région du Sin-Kiang. A croire que toutes les traces des civilisations disparues avaient été gardées secrètes sur ces bases militaires. Nous étions dans un bain de mensonges ! De quel droit ces hommes entretenaient-ils de tels complots ?


 

L’Ère du Verseau approchait, l’Ère des révélations qui, selon les prophètes, allait mettre en Lumière toute notre Histoire et nous libérer de ce profond sommeil. Je ne fus pas si surprise de découvrir aux portes de la Mongolie la grandiose cité Arkaim, enfin, sortie de l’ombre.(Cf chapitre swastika). extrait Les enseignements secrets vk

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Véronique Kerdranvat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés