Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

Les mystères des îles Téviec et Hoedic

La zone de 300 m² explorée par les Péquart se situait en contrebas du sommet de l’île. D’après les archéologues, le dolmen, et le menhir, haut de quatre mètres, retrouvés sur les lieux étaient d’une époque plus récente tandis que les sépultures dataient de 7 000 environ av J.C : Les vingt et un défunts, parés de milliers de coquillages multicolores, ont été découverts, parmi des kyrielles de lames de couteau en silex, des milliers de flèches, des dizaines de haches, des stylets en os, des galets outils. Des bois de cervidés furent aussi trouvés dans les tombes mais, d’après les archéologues, les parures funéraires étaient différentes de celles de Hoëdic, où les ramures du cerf garnissaient le crâne mais n’étaient pas disposées au-dessus du corps. A Téviec, tout le corps était encadré de ramures. Cette inhumation avec des bois de cerf semblait être accordée à des privilégiés. extrait les enseignements secrets

D’autres sépultures furent découvertes à quelques kilomètres de Quiberon, sur l'îlot de Téviec. Les tombes remontaient à la fin de la dernière glaciation (-7 000 av. J.C). Au Mésolithique, la Bretagne avait subi des grands changements de reliefs et de paysages. A cette époque, il était possible de traverser la Manche à pied et de rejoindre l’Irlande et les pays Nordiques. Après la découverte de deux squelettes, en août 1928, sur l’îlot de Téviec, des campagnes de fouilles, conduites par les archéologues Marthe et Saint-Just Péquart jusqu’en 1930, permirent de mettre au jour vingt et un squelettes d’hommes, de femmes et d’enfants dans dix sépultures mésolithiques. Ils étaient enduits d’ocre rouge et avaient été inhumés en position repliée dans des fosses non aménagées,extrait des Enseignements secrets

(...) le cerf occupait une place importante dans la mythologie nordique. Dans l’Edda, un des plus anciens manuscrits islandais, l’animal était mis en scène avec le Dieu Odin et l’Arbre du monde(...)

(...) L’île de Téviec était-elle la dépositaire de la culture matriarcale reconnue dans la plupart des tribus, avant son déclin 4 000 ans avant J.C ? Cette femme était-elle une prêtresse de cette cité mésolithique comme l’étaient les Druidesses de l’île de Sein ou les guérisseuses Guanches aux Iles Canaries? Qui avait assassiné ces armoricains ? Je me demandais s’il y avait un lien avec le croquis étrange que je venais de découvrir dans Le guide de la Bretagne mystérieuse des éditions Tchou paru en 1966. A la page 267, figurait le squelette d’un être singulier ressemblant à un extra-terrestre. (...)

 

« J'ai demandé au radiologue ce matin, il m'a paru étonné en me disant : Quel drôle d'humanoïde ! Pas un homme préhistorique ! Alors, son crâne semble être celui d'un reptile et il aurait le squelette d'un homme mais les membres supérieurs sont cependant bien plus courts que ceux d'un humain. Il a employé le terme de ‘’reptilien’’. Mais le fait que ce spécimen soit en position debout, le gênait dans l'analyse du squelette. Voilà ce qu'il m'en a dit. Il ne s'est pas trop étendu sur cette image qu'il a qualifiée d'étrange ! (...) Il me fallait poursuivre mon enquête pour connaître exactement le lieu où ce petit squelette d’hybride reptilien était aujourd’hui entreposé.

 

...Suite à ces fouilles, le couple Péquart s’installa en Ariège pour étudier la grotte du Mas d’Azil. Il y fit d'importantes découvertes jusqu'en 1943, date à laquelle Saint-Just s'engagea dans la milice. Il fut arrêté en 1944 et, aussitôt, fusillé. Sans porter d’accusation contre le gouvernement de l’époque, je ressentais un autre mystère planer au-dessus de l’exécution de Saint-Just Péquart. L’archéologue fut-il condamné à mort pour avoir, selon les rumeurs, aidé financièrement la milice lors de la deuxième guerre mondiale ou parce qu’il en savait trop ?

extrait des Enseignements secrets vkerdranvat
 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés