Bienvenue sur le site de Véronique Kerdranvat Bon Voyage au Pays de nos lointains Ancêtres
Bienvenue sur le site de Véronique KerdranvatBon Voyage au Pays de nos lointains  Ancêtres

PENMARC'H Royaume Sacré

Le menhir couché de Kervédal est lui, aussi, très troublant. Sa silhouette révèle une forme humaine ressemblant à une femme nue à tête de cheval. Sur cette pierre de 6,45 mètres on devine le ventre, le nombril et les cuisses d'une femme.Était-ce une divinité de la région de Penmarc’h qui aurait donné son nom à la ville ? Cette pierre pourrait être une idole néolithique qui a longtemps été vénérée, à en juger par les nombreuses légendes qui circulaient à son sujet quand elle fut découverte en 1919, sous des débris végétaux. La veille des grandes fêtes catholiques, pour conjurer les maléfices, on allumait encore aux alentours des feux et des chandelles. ( Bénard 1921). Extrait de L'héritage sacré des Bigoudens V.Kerdranvat

 

"A moins de 100 mètres de ce menhir se trouvait un cromlech de huit à neuf pierres et à deux cent mètres au nord-est, plusieurs stèles. Plusieurs civilisations s’étaient succédées sur le site de Kerdéval et un culte païen en lien avec le cheval y avait, indéniablement, été célébré. Rappelons que Penmarc’h et Cap Caval, l’ancien nom du Pays Bigouden signifient tête de cheval ! Kerdéval avait été un site sacré où la divinité du cheval était célébrée. Penmarc’h était-elle alors la capitale du Cap Caval ? Le cheval, diabolisé dans la Bible était, cependant, vénéré au Tibet, au Cambodge, en Chine, au Japon, et en Inde, associé à Hayagriva, l’avatar du Dieu Vishnou dont la statue possède la forme d'un corps humain avec une tête de cheval." vkerdranvat

Extrait de mon ouvrage  L'héritage  sacré des Bigoudens, disponible sur ce site

Dieu Vajimukah Cambodge musée Guimet

Véronique Kerdranvat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Kerdranvat Veronique Copyright Tous droits réservés